Le physioscan


Issu de la physique quantique, le physioscan* a bénéficié de la recherche aérospatiale russe où depuis plus de vingt ans, des scientifiques utilisent l’électromagnétisme pour réaliser des bilans et des rééquilibrages énergétiques.

*Depuis 2010, le physioscan est référencé par l’omnes.


Chaque cellule, tissu ou organe ont leur propre fréquence de résonnance que l’on peut capter au niveau de l’aire corticale du cerveau, grâce au physioscan.

Cet appareil capte et analyse ces fréquences. Il utilise pour cela des « inducteurs magnétiques » équipant un casque audio très sensible.

Ceci nous permet, par le recours à un ordinateur gérant un programme approprié, de visualiser le degré de tension ou de stress de la cellule, du tissu ou encore de l’organe sélectionné.

Prenons un exemple :

Si le praticien détermine que le foie est en déséquilibre, et que de ce fait, il peut être à l’origine des migraines dont souffre la personne, il est possible de rééquilibrer l’organe, en émettant sa bonne plage de fréquence afin que l’organe se régule lui-même. Le but est de contribuer à soutenir le corps dans sa capacité à s’autoguérir, à se rééquilibrer et à tendre vers l’homéostasie. Il ne s’agit pas d’un diagnostique médical mais d’un portrait énergétique du patient.